• 10 Gramvousa et Balos

    10 Gramvousa et Balos

     

    Toujours à partir de Kaliviani, nous prenons le bateau pour aller au lagon de Balos. Nous avons déjà fait de la piste sans casse et je ne préfère pas tenter le diable. D'autant que la piste n'a pas un bonne réputation sans 4x4. Ce qui nous retient aussi c'est la remontée depuis la plage, car n'oublions pas il fait très chaud.

    Le bateau a donc l'avantage d'éviter cela. Il a l'inconvénient de ne pas permettre la vue d'en haut et de nous figer dans des horaires stricts.  Mais une balade en bateau est toujours agréable, d'autant que depuis deux jours, il n'y a plus de vent.

    Pour ceux qui voudraient  faire la croisière, essayez de vous garer sur le port, de récupérer des coupons de réductions auparavant et d'avoir un petit bateau. Plusieurs bateaux de la même compagnie partent à des intervalles réguliers. Le débarquement du grand bateau est beaucoup plus long et au regard de la foule, il y a rapidement saturation de la plage.

    10 Gramvousa et Balos10 Gramvousa et Balos10 Gramvousa et Balos

    Nous avons d'abord fait une halte sur l'île de Gramvousa. Ancien repaire de corsaires, puis lieu de la résistance crétoise, elle est couronnée par un fort vénitien. Pour notre part nous apprécions la plage et son eau très claire.

     10 Gramvousa et Balos10 Gramvousa et Balos

    10 Gramvousa et Balos

    Le bateau nous emmène ensuite au lagon de Balos. Le débarquement se fait par des chaloupes. Une langue de sable constitue la presqu'île. D'un côté on retrouve des fonds clairs comme à Elafonissi. Mais cela fait plus pataugeoire et cela ne s'arrange pas avec la foule. De l'autre une plage, avec encore du sable rose et un accès un peu pénible avec les rochers affleurants.

    Mais ce qui est extraordinaire, c'est la couleur de l'eau avec ses nuances de bleu (turquoise, marine) et de vert turquoise. Les falaises font des reflets ocres qui jouent dans le soleil. Tout comme à Elafonissi, les photos rendent très mal de la beauté du lieu. Pour ma part je me souvient du lac Maligne au Canada et de son eau irréelle et des eaux norvégiennes avec de telle couleurs. Mais pas sur une telle surface.

    Sur le plage la foule amenée par les bateaux est dense comme sur la Côte d'Azur (on se demande d'ailleurs pourquoi certains 4x4 arrivent à le même heure que les bateaux). Mais le spectacle est en mer.

    10 Gramvousa et Balos10 Gramvousa et Balos10 Gramvousa et Balos

    10 Gramvousa et Balos

    10 Gramvousa et Balos10 Gramvousa et Balos

    Le soir, comme tous les jours depuis que nous sommes ici, nous allons à la plage de Falassarna. Depuis notre départ d'Héraklion, nous avons été chaque jour à la plage en fin de journée avans le coucher du soleil. Demain nous partons à Hania (La Canée) et cette habitude va sans doute s'arréter d'autant que c'est notre dernière étape avant de rentrer en France.

    « 09 Elafonissi11 Monastère d'Agia Triada »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :