• Damaraland

    Damaraland

     Nous continuons la piste (ici plus aucune route) vers le Sud-Ouest pour rejoindre la côte atlantique. Il faut une bonne journée et demi de poussière, de désert et de chaleur. Le pays des Damara n'est plus désespérément plat. L'érosion a formé des "mesa" comme dans l'Utha. Par ici, et bien qu'il n'y ait pas de réserves, vivent les éléphants du désert, grands nomades à la recherche des points d'eau.

     

    Nous allons au pied du "doigt de dieu", énorme bloc de 35 m qui impressionne par la petitesse de sa base. Mais même en poussant fort, il n'est pas tombé!!

    DamaralandDamaralandDamaraland

    Dans cette région ultra sèche on pense surtout à l'érosion due au vent. Mais les vallées sont le résultat d'anciens fleuves et de glaciers. Le changement climatique  -dont résulte la désertification- de l'époque n'était pas du à l'homme. La mer était présente au Carbonifère et a englouti des forêts. Depuis la mer s'est retirée, l'océan Atlantique s'est formé et la côte argentine est à des milliers de kilomètres. Une forêt pétrifiée dont les troncs affleurent le sol est maintenant visible. Il semble que ceux-ci ont parcouru quelques milliers de kilomètres en provenance d'Angola avant de devenir des rochers.

    Dans cette région pousse une plante endémique du Sud-Est africain la Welwitschia mirabilis. Elle est sur les armoiries de la Namibie mais n'est pas très jolie. Elle est constituée d'un petit tronc conique et de deux feuilles. Ces dernières se dessèchent et se découpent mais continuent de pousser indéfiniment mais lentement. En effet il n'est pas rare de voir des welwitschia de plusieurs centaines d'années voire de deux mille ans.

     

    DamaralandDamaralandDamaralandDamaralandDamaraland

    Etonnamment, ce désert est habité depuis fort longtemps comme le prouve les gravures sur roches qui ont été retrouvées. Le site de Twyfelfontein abrite des dizaines d'animaux gravé sur la roche rouge. La plupart sont des animaux de la savane, mais on y trouve aussi des phoques!.

    DamaralandDamaraland

    DamaralandDamaralandDamaralandDamaraland

    On voit au bord de la piste de nombreuses petites fermes. A noter les murs autour des citernes et des cercles de pierre autour des poteaux afin de se protéger des éléphants qui ont tendance à renverser les réservoirs pour boire et a coucher les poteaux en avançant la nuit, tout myopes qu'ils sont.

    DamaralandDamaralandDamaralandDamaralandDamaralandDamaraland

    Damaraland

    « Tichodrome échelette (Wallcreeper)
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :