• La canyon de Colca

    La canyon de Colca

    A partir d'Arequipa, nous allons attaquer la Cordillère des Andes et les très hautes altitudes. La route qui mène au canyon de Colca commence par contourner les volcans près de la ville puis traverse l'altiplano. Le bus va devoir grimper près de 3 000 mètres et passer un col à 5 000 mètres. Si le moteur souffre, il est habitué. Nos organismes parisiens découvrent le mal des montagnes.

    Je prends un traitement médicamenteux qui s'avèrera en fin de compte efficace, si je me compare au mal être de certains. Je complémente par les recettes qu'utilise les locaux.En altitude, il faut beaucoup boire de l'eau, mais aussi des tisanes de plantes mélangées dont on ne sait pas tout, du maté de coca chaque matin. Je machouille aussi des feuilles de coca. Ce n'est pas très bon, mais cela fait de l'effet à commencer par une sorte d'anesthésie légère de la bouche comme chez le dentiste. Les péruviens, en particulier ceux qui vivent dans la montagne consomment beaucoup de feuilles de coca qui sont en vente libre.

    Attention cependant à ne pas confondre avec la cocaïne. Bien sûr l'une est extraite de l'autre, mais c'est un problème de concentration. Attention aussi à ne pas essayer de rapporter des feuilles de coca en souvenir dans ses bagages. Lorsque vous pénétrez dans l'aéroport international de Lima, vous êtes considérés comme suspect! La surveillance vidéo et les agents en civile traquent tout comportement anormal. Les brigades canines patrouillent partout dans l'aérogare. Pendant que vous attendez l'avion, attendez vous à être reniflé plusieurs fois par les chiens. Quelques feuilles de coca perdues dans un livre peuvent prolonger de quelques années de prison votre séjour au Pérou.

    Jusqu'au Machu Picchu nous resterons entre 3 000 et 5 000 mètres.

    Nous quittons Arequipa, construite en lave blanche pour passer derrière les gigantesques volcans. Il faut prendre une partie de la route trans-américaine qui va jusqu'aux côtes brésiliennes. Comme elle est récente, elle est très sûre, si ce n'est les camions. Le paysage est fait de poussière, de cactus éparts et de pauvreté. La route dessert aussi des zones aurifères. Et lorsque l'on atteint l'altiplano, ce très haut plateau caractéristique du centre de la Cordillère des Andes, il faut s'attendre à encore monter pour passer les cols.

    La Colca coule au fond de son canyon réputé pour être l'un des plus profond du monde, comme le Yang Tsé au saut du Tigre en Chine....Elle exploite une faille qui descend jusqu'au Pacifique. Nous sommes au pays des volcans. Au loin on voit des explosions de cendres qui font comme des nuages. Mais ce sont bien des éruptions volcaniques et il y en a beaucoup. Cette activité volcanique produit des sources d'eau chaude. Le village de Chivay doit sa réputation à son équipe locale de football, capable de jouer à 3 500 mètres d'altitude et à ses bains thermaux. Les terres volcaniques sont également très riches. Les Péruviens ont comme leurs ancêtres Incas développé les cultures en terrasse.

    Pour les amateurs le canyon de Colca possède un emplacement propice à l'observation des Condors. Ces vautours, les plus grands oiseaux volants terrestres sont visibles dans toute la région, y compris en bord de mer, mais ici à la Croix des Condors, à 40 km de Chivay c'est un observatoire privilégié. Les oiseaux se donnent en spectacle tous les matins (et uniquement) devant quantité de touristes venus les admirer.

    La région est aussi la ligne de partage des eaux. La région de Colca abrite le sommet où l'Amazone prend sa source pour entreprendre lentement la traversée du continent à l'opposé de la Colca.

    Partout où les cars de touristes s'arrêtent des femmes vendent leur production artisanale en laine d'alpaga. On les verra tout le long du trajet. Leur tenue se démarque souvent par le chapeau. A chaque région, voire son village ou sa tribu son chapeau.

    La canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de ColcaLa canyon de Colca

    Le met local très apprécié: le cochon d'Inde ou cui (prononcer couille)

    La canyon de Colca

    Ce sommet enneiger est la source de l'Amazone

    La canyon de Colca

     

     

     

     

    « ArequipaAltiplano »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :