• La route des laves

    La route des laves

    L'île de La Réunion est ceinturée d'une route, tantôt autoroute, tantôt voie rapide, tantôt route départementale. C'est le cas sur sur toute la portion sud et sud-est. Cette région est la plus sauvage de la côte avec très peu de villages. Et pour cause, Les pentes sont abruptes et au-dessus c'est le volcan. Si l'enclos retient l'essentiel des coulées de laves, des fois cela déborde, des fois l'éruption n'est pas dans l'enclos. Heureusement que c'est toujours à peu prés dans la même direction, car sans obstacle la lave descends jusqu'à l'océan et fait des jetées basaltiques. Mais cela est arrivé que l'on évacue les villages limitrophes et un jour cela sera peut être un peu plus loin vers Saint Philippe par exemple. La route, l'unique qui fait le tour de l'île, est régulièrement coupée et reconstruite.

     

    En partant de Saint Philippe vers Piton Sainte Rose, la forêt tropicale laisse brutalement la place à un désert de lave. Au fil des kilomètres, les laves ont des couleurs différentes en fonction de leur degré d'oxydation donc de leur age. Les plus récentes sont noires et nues, puis elles tourne au rougeâtre. Entre temps les lichens puis les plantes prennent possession des lieux. Et petit à petit la forêt repousse, sauf si une nouvelle coulée brûle tout. Mais la vie reprends toujours ses droits. Chaque coulée est identifiée par un panneau: 2007, 2004, 1987....

    La route des lavesLa route des lavesLa route des lavesLa route des lavesLa route des lavesLa route des lavesLa route des lavesLa route des lavesLa route des lavesLa route des laves

    Au delà de la route des laves on remonte vers Saint Denis. Le premier village est Piton Sainte Rose. C'est un exemple des dangers du volcan. En 1977 une longue coulée de lave a atteint Piton Sainte Rose au bout d'un mois. Comme par miracle la lave a contourné l'église. La petite plaine côtière plantée de canne débouche sur l'Océan Indien par une plage noire aux reflets verts de l'olivine.

    La route des laves

    La route des lavesLa route des lavesLa route des laves

    Au retour vers Saint Philippe, petit arrêt à l'Anse des Cascades. Nous sommes accueillis par un petit crabes qui fait la circulation au milieu de la route. L'Anse des Cascades est un endroit protégé des vagues où peuvent accoster les petites barques de pêche. Outre les cascades qui jaillissent des parois basaltiques, une palmeraie de "pieds d'éléphants" offre un décor vraiment étonnant.

    La route des lavesLa route des lavesLa route des lavesLa route des lavesLa route des lavesLa route des lavesLa route des lavesLa route des laves

     

    « Saint PhilippeSaint Gilles »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :