• Lima

     Lima

    Il a fallu traverser l'Amazonie et la Cordillères des Andes pour arriver dans le brouillard de Lima. L'Amazonie brûle et cela est bien visible. L'Amazone ressemble à un serpent de la largeur d'un estuaire dans la forêt. Et quand on la terre se rapproche de l'avion, ce n'est pas qu'il descend, c'est la montagne qui monte vers nous. Au dessus de l'Amazonie l'avion a bien contourné les orages et puis curieusement tout est devenu calme au-dessus des sommets. La frêle bande côtière du Pacifique est traversée en quelques minutes seulement, c'est la partie où se concentre la majorité de la population péruvienne...

    Lima est au bord du Pacifique, mais le surplombe du haut de sa falaise. C'est la seule capitale d'Amérique du Sud à être port de mer. Son expansion a été l'oeuvre des Espagnols qui avaient besoin d'un moyen maritime pour envoyer en Europe les richesses du Pérou. Si pour les Incas, le centre était Cuzco, le site de Lima et la côte en général ont été de première importance pour les peuples pré-incas.

    Le climat de Lima est, même pour les habitants très déprimant. Le soleil n'est visible que deux ou trois mois. Le ciel est gris quasi en permanence. Ce phénomène est analogue à celui rencontré en Namibie ou plus au nord en Californie: un océan froid qui se heurte à un mur. Ici le mur c'est la Cordillères des Andes qui est très proche de la côte.

    La ville, comme beaucoup, a avalé les bourgades alentours. Le développement anarchique n'a pas anticipé les déplacements de population. La quasi absence des transports en commun a conduit la municipalité à coordonner les déplacements routiers: 8h les lycéens, 9h les employés, 10h les fonctionnaires, 11h les commerçants (qui n'ouvrent de fait qu'en fin de matinée).

    Voilà les premières impressions du Pérou: Un paysage triste, une ville grise et coloniale. Si on n'espérait pas beaucoup de la suite, cela serait déprimant. Et encore nous restons dans les quartiers aisés de la ville.

     LimaLimaLimaLimaLimaLima

    La cathédrale toute en bois. Les Espagnols ont imposé la langue et la religion. Aussi les peuples autochtones ont habillés les saintes comme des poupées avec des robes triangulaires évoquant la montagne. Comme la plupart des civilisations premières, les indiens pratiquaient des religions animistes. Les montagnes sont des dieux et aujourd'hui encore la Pacha Mama (Mère Terre) est vénérée.

    LimaLimaLima

    Cette bibliothèque est l'ancienne gare.

    Lima

    Mélange d'architecture espagnole et française.

    LimaLima

    Au fond les bidonvilles de Lima

    Lima

    Lima

    Avant d'aborder le Pérou des montagnes, une visite au musée Larco donne un avant goût des civilisations précolombiennes et aussi pré-incas (Mochica et Chimu du nord, Nazca, Huari, Pachacamac).

    Déjà les noms nous évoquent les albums de Tintin. On y trouve des statuettes semblables à celle de "L'oreille cassée" et des masques et céramiques copiées dans "Le temple du soleil". Ces civilisations pré-colombiennes, sont censées avoir découvert la roue avec l'arrivée des Espagnols. Donc les céramiques en forme de sphères, n'ont pas été faites avec un tour!!!

    LimaLimaLimaLimaLimaLimaLimaLimaLimaLimaLima

    « Martinet à ventre blanc (Alpine Swift)Arequipa »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :