• Vietnam

  • Saïgon

    La sortie de l'aéroport donne souvent une impression fausse d'un pays. Eloignement de la ville, zone industrielle, autoroute, friche. Ce n'est qu'un peu plus loin que l'on se fait la première vraie impression. En novembre à Saïgon c'est le début de la saison sèche. Cela n'empêche pas 100% d'humidité. Et donc en sortant de l'avion climatisé, c'est la toute première impression qui ne laisse pas un poil de sec. Après en passant la porte de l'aérogare, on est déjà en ville, car Saïgon, ville surpeuplée de 12 millions d'habitants, a absorbé l'aéroport. Et en quittant le parking, le car est englouti par des nuées de scooters.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Indochine et Chinatown

    Saïgon qu'on devrait appeler Ho Chi Minh-ville est la capitale économique du Vietnam. C'est l'ancienne capitale de la Cochinchine du temps où l'Indochine avait regroupé l'actuel Vietnam avec le Cambodge et le Laos. Et puis il y a eu les guerres et Saïgon la française s'est mis à la mode américaine avant de devenir vietnamienne.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Chinatown

    Entre-temps la diaspora chinoise s'est installée près de Saïgon avec ses marchands et ses divinités. De l'époque française, il reste quelques bâtiments et le quartier chinois est maintenant englobé dans la  ville.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Mékong

    A quelques encablures au sud de Saïgon, le Mékong abrite le grenier à riz du Vietnam. Après plus de 4000 kilomètres depuis le Tibet, le Mékong ouvre son delta au Vietnam et fait vivre près de 20 millions de personnes. Sur la route de Saïgon à Cantho on constate que toute la campagne est inondée. Tout au long du voyage, le constat sera le même dans les plaines.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Hoi An

    De Saïgon, vol vers Danang au centre du Vietnam.  L'avion se pose là même ou les B52 décollaient pendant la guerre avec les américains pour aller bombarder au nord du 17e parallèle. Danang c'est aussi une baie convoitée et l'origine de la colonisation française de l'Indochine sous Napoléon III suite à des persécutions de chrétiens. C'est aujourd'hui la 3e ville du Vietnam. Le front de mer est constitué de grands hôtels et de tours.

    De Danang je garde le souvenir de petits bateaux de pêches, véritables coquilles de noix et de la mer de Chine étonnamment chaude. Car le temps est maussade et nous allons à Hoi An.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Hué

    De Hoi An nous prenons la route des nuages qui porte bien son nom. La route s'élève au dessus de la côte dans la montagne. En bas la mer de Chine avec ses plages de sable blanc et son eau turquoise. Ce paysage idyllique existe sans doute. Le temps est toujours à la pluie. La mer de Chine ressemble à la Manche par mauvais temps et tout est gris même le sable. C'est ainsi que nous arrivons à Hué, la cité impériale. C'est sans doute l'endroit le plus arrosé du Vietnam.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Thanh Toan

    Toujours à Hué, nous avons enfourché des vélos pour aller dans un petit village à 8 km. Au programme le second pont couvert du Vietnam et un petit musée des techniques agricoles.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Hoa Lu

    Du centre pluvieux, nous avons pris un train de nuit pour Ninh Binh dans le nord. Voyage sans histoire dans des couchettes pour personne de petite taille, sauf pour la vache que la locomotive a percuté. Le train s'est arrêté, mais il n'y avait pas trop de dommage du côté mécanique et personne ne s'est préoccupé de l'animal. A Ninh Binh la pluie a suivi le train. Là aussi on a pris des vélos humides. Mais la bonne nouvelle c'est qu'après il n'y a pas eu beaucoup de ciel bleu mais plus de pluie.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Tam Coc- Baie d'Ha Long terrestre

    Petite remarque sur les noms vietnamiens. Bien que le Vietnam ait le seul alphabet romain, l'orthographe varie souvent entre le français (ancien colonisateur) et le vietnamien. La langue est mono-syllabique mais avec des noms composés. En français on accole les noms composés: Ha Long devient Halong. Quand on écrit les mots à la vietnamienne, il faudrait aussi mettre les signes diacritiques sur les voyelles qui changent complétement la tonalité et le sens. Il serait donc plus raisonnable de franciser cet article car mon clavier n'a pas toutes les lettres. Donc Tamcoc-Baie d'Halong terrestre.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Baie d'Halong

    Il y a des lieux sur notre belle planète qui alimentent notre imaginaire comme Monument Valley ou la grande barrière de corail, il y aussi des symboles qui identifient immédiatement une ville ou un pays comme la statue de la liberté, la tour Eiffel ou le mont Fuji. La baie d'Halong représente le Vietnam mais aussi l'image de l'Asie avec ses jonques naviguant sur la mer calme. Bien sûr les voiles ne servent plus et ce sont surtout les touristes qui sont sur l'eau.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Hanoi

    Un voyage commencé à Saïgon se termine souvent à Hanoï. Proverbe vietnamien (?). Après le départ de la baie d'Halong et son atmosphère brumeuse nous retrouvons le soleil et la ville. Hanoï la communiste ne ressemble pas trop à Saïgon l'américaine. Si ce n'est la folle circulation: les scooters permanents et les traversées de rue un peu surréalistes.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Hanoï socialiste et millénaire

    Hanoï est millénaire puisque sa création est fixée à 1010. Aussi y trouve-t-on plusieurs bâtiments qui jalonnent son histoire et ses légendes. Notamment des temples et pagodes.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Habitat vietnamien

    Au Vietnam traditionnellement le clan familial est très important. Que ce soit dans les grands moments de la vie comme le mariage ou la mort la famille est toujours là. Les générations vivent sous le même toit ou pas très loin. Cela présente des avantages de solidarité. Ainsi au Vietnam les soins sont onéreux (hé oui le communisme n'est pas forcément synonyme de prestations sociales surtout quand le pays est pauvre et qu'on y mène une politique d'ouverture), mais en cas de maladie d'un membre tous les autres (famille proche, cousins et aussi les voisins) apportent leur contribution.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Artisanat

    Bien sûr comme touriste on ne visite pas le cœur industriel vietnamien. Avec un coût du travail plus de trois fois moins élevé qu'en Chine et une volonté d'ouverture, le Vietnam est en passe de devenir l'un des plus grands manufacturiers de la planète. La population, essentiellement d'origine paysanne et encore souvent illettrée aspire à l'amélioration de son niveau de vie. Nos tee shirts, puce d'ordinateur ou éléments de smartphone sont maintenant fabriqués dans des usines neuves de Saïgon ou des villes champignons du delta du Mékong. Les régions du nord ou la Mer de l'Est (Mer de Chine) exploitent aussi les ressources en charbon et pétrole qui est la première source de revenu du pays. Si on ajoute que le Vietnam est le deuxième exportateur mondial de riz on imagine le dynamisme du pays. Mais si on sent la jeunesse et le dynamisme, en tant que touriste on ne voit pas cela.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Animaux

    Lors de ce voyage au Vietnam, nous n'avons pas vu énormément d'animaux. Ce n'était pas le but non plus et les régions traversées n'incluaient pas les parcs nationaux  permettant de voir des éléphants par exemple. Nous avons été cependant dans des coins de campagne, de forêts et de bord de mer et le nombre d'oiseaux était très faible (voir la section oiseaux pour les espèces vues).

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique