• L'opéra de Budapest est un bâtiment néo-renaissance du 19ème siècle là encore. Son acoustique le met au même niveau que Paris ou Milan. Budapest qui était en concurrence avec sa voisine Vienne voulait faire mieux que la scène autrichienne. Tout en bois et en feuille d'or il a toujours une scène très active avec les plus grands artistes. Evidemment Liszt a été de la partie et il y est à nouveau statufié.

    La reine de Hongrie Elisabeth, également impératrice d'Autriche aimait particulièrement ce lieu. Elle avait sa propre loge, car elle ne pouvait aller dans la loge royale qu'avec son mari d'Empereur-Roi François-Joseph. Sissi détestait Vienne et sa cour. Bavaroise d'origine née d'une famille de mécènes, mariée à quinze ans, mère à vingt, malade, elle trouvait refuge en Hongrie. L'opéra était avec l'équitation ses distractions favorites.

     A l'opéra

    Un monsieur sorti d'un album d'Hergé?

     A l'opéra

    Liszt bien sûr

     A l'opéra

     A l'opéra A l'opéra A l'opéra

    La loge de Sissi

     A l'opéra

    Et vue de cette loge

     A l'opéra A l'opéra A l'opéra

    La loge royale et vue de celle-ci

     A l'opéra A l'opéra A l'opéra

     A l'opéra A l'opéra A l'opéra A l'opéra A l'opéra

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  •  It's Always Spring
     
    Spring is not only the return of allergies. It's a bit of warmth and sunshine. But for now it's a bit cold and watered.

    I came out not too far from home, there is a pond. There's little swans do not lie. (in French is pronounced as swan sign)

     

    C'est toujours le printempsC'est toujours le printemps

    C'est toujours le printemps

    C'est toujours le printempsC'est toujours le printempsC'est toujours le printempsC'est toujours le printempsC'est toujours le printemps

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  •  Nous voila partis à quatre dans l'ouest canadien pour trois semaines. Notre périple nous emmenera de Calgary à Seattle en passant par l'ile de Vancouver. Notre objectif contempler la grande nature des rocheuses, voir des ours en liberté, animaux que nous n'avons jamais vu. Enfin c'est aussi aller au bout de la route sur un rivage du Pacifique et dire bonjour aux baleines.

     En attendant après avoir quitté Paris nous avons gagné Calgary via Amsterdam. Le décalage horaire et la fatigue du voyage se font sentir et  nous voilà au lit à 18h heure locale.

    Le lendemain nous visitons cette ville champignon. Ici nous ne le voyons pas, mais le pétrole des sables bitumineux est bien à l'origine de l'explosion de cette ville de l'Alberta. Le centre ville est typique des villes américaines avec ses buildings. La plupart sont reliés par des passerelles qui permettent de circuler en hiver au chaud car la température descend à -30°.( Les canadiens s'extasient de ces passages, mais cela existe depuis plus de cinquante ans dans un magasin du boulevard Hausmann à Paris. )

    Malgrè ces buildings en construction ou non (il y a des chantiers partout), Calgary a aussi une histoire. C'est la dernière ville avant les rocheuse et aussi la dernière ville après les grandes plaines.

    Des signes discrets (ou pas) rappellent que Calgary est une ville de cowboys. Le plus grand rodéo du monde a lieu ici en juillet (stampede). Bien sur nous achetons tous un Stetson.

    Nous constaterons que si les cowboys sont bien au Canada, il y a aussi beaucoup d'indiens. Contrairement aux Etats Unis, ils sont visibles un peu partout et pas seulement dans des réserves.

    01 Calgary01 Calgary01 Calgary

     

    01 Calgary

     Parmi tous les building, la Calgary Tower, emblême de la ville fait 191 m de haut. En haut, le sol est constitué de plexiglass. Sentiment de marcher dans le vide. Même sans avoir le vertige, c'est impressionnant.

    La tour domine la gare. Il s'agit de la Canadian Pacific. Cette compagnie qui aujourd'hui ne fait plus que du fret a été la première a traverser le continent américain. Les trains circulent encore entre Vancouver et Montréal. Au cours de notre voyage, nous allons emprunter la route transcanadienne (route n°1) qui relie le pacifique à l'atlantique. Cette route historique suit assez souvent la voie ferrée. La ligne de la Canadian Pacific est à l'origine de la création de certains sites que nous allons visiter. Nous allons voir souvent ses trains interminables au cours de ce voyage.

    01 Calgary01 Calgary01 Calgary

     

    01 Calgary01 Calgary01 Calgary01 Calgary

     

    ******************hébergement**********************************

     Best Western Suite Downtown 1330 8th Street SW,Calgary

    Breakfast

    http://book.bestwestern.com/bestwestern/productInfo.do?propertyCode=61037

     ******************hébergement**********************************

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires